Votre style New-burlesque I Pin-up glamour, libertine provocante ou lolita innocente

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le Néo burlesque, c’est votre style et c’est quoi un vêtement ou un sous-vetement néo burlesque ?

Le new burlesque ou neo-burlesque est un mouvement artistique et féministe né aux États-Unis aux débuts des années 1990, associé à la contre-culture. Il s’agit de performances scéniques réalisées par des danseuses ou danseurs légèrement vêtues ou pratiquant le striptease. Le nom tire son origine du burlesque au sens américain du terme, sans rapport avec le style humoristique du même nom.
Sur Secret de Dame, nous avons créé une rubrique “Burlesque” pour des vêtements et sous-vêtements en desharmonie. Aussi la robe burlesque est accompagnée de son jupon froufrouttant et virevoltant, sa dentelle, ses noeuds satin. Une surcharge dans la confection de la robe que l’on retrouve sur tous les vêtements et sous-vetements burlesques.
Dans le burlesque, on fait le spectable, on fait sourire, rire. Le néo burlesque est exagéré avec glamour, sensualité ou sexualité.

Le but du new burlesque

Loin d’un idéal du corps féminin modelé par les mass-médias, le new burlesque présente un joyeux mélange de danse, théâtre,séduction, satire, pin-ups, glamour, effeuillage, fêtes et paillettes. Tout à la fois qualifié de féminin et de féministe, largement plébiscité à travers le film Tournée de Mathieu Almaric (prix de la mise en scène à cannes cette année), l’association « A la belle Epoque » consacré au genre sera l’occasion de découvrir au public lillois des figures toutes aussi surprenantes les unes que les autres… Des femmes libres, de chair et de sang, au physique naturel parfois fort éloigné des carcans de la beauté imposés par la société contemporaine, proposent des stripteaseuses dans lesquels les stéréotypes féminins en matière de sensualité et d’érotisme sont portés à un tel paroxysme d’exagération et de kitsch qu’ils en deviennent subversifs. On est bien loin de l’érotisme esthétisé, froid et standardisé du crazy horse. En fait, le spectateur se retrouve transporté au fil des numéros dans les salons de la ruée vers l’or, sur les plateaux de cinéma muet, les music-halls parisiens des années folles jusqu’au glamour des années d’or d’Hollywood qui célébrait les stars pulpeuse et peroxydées; le but est de jouer avec les codes de la séduction, de les détourner, et surtout d’en rire!
Pin-up glamour, libertine provocante ou lolita innocente, le but est de montrer qu’une vraie femme est celle de toutes les métamorphoses capable de rire et de faire rire son public.
Le message du new burlesque est de ne surtout pas suivre les diktats imposés par la société.
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.